Dès la fin des années 50, Montreuil a fait figure de "capitale du crime" de la banlieue est. Elle va dès lors founrir, quarante ans durant, son lot de gros voyous : Jean-Pierre Jurie dit "le Gros Jean-Pierre", Michel Thierry, les frères Dieupart, Georges Berens dit Francky, les frères Benali, Eric Pasquet dit Petit Riquet, Nordine Mansouri dit la Gelée, Ihmed Mohieddine dit Jo l'Indien, Mohamed Amimer, Antonio Lagès dit Tonio le Portugais, Laurent Smaïl dit le Tange...  Et parmi ces "beaux mec" trois équipes vont défrayer la chronique et faire beaucoup parler d'elle : celle de Guy Pelletier dit Titi, un "mauvaus fer" loufoque et original qui a durablement marqué la voyoucratie parisienne des années 70-80, son "homme à tout faire" Claude Genova dit le Gros, qui a la mort de son patron se mettra en tête de dominer tout Paris, et enfin les trois frères Hornec, ses ennemies jurés qui lui mèneront une guerre sans merci en 1994. Trois équipes solides qui représentent trois générations successives de bandits montreuillois, et qui nous permettent à travers leurs portraits respectifs de mieux suivre l'évolution du Milieu parisien des années 70 aux années 2000. 

Chapitre 1 : Titi Pelletier

Chapitre 2 : Claude Genova

Chapitre 3 : Les Frères Hornec

Montreuil old school